Hier, Redactio a assisté à l’ErepDay, événement mulhousien qui a rassemblé près de 300 personnes au Musée national de l’Automobile. Merci et bravo à Blueboat pour l’organisation ! Nous revenons sur cette journée avec quelques morceaux choisis.

« Google favorise l’émergence de la marque »

David Eichholtzer (WAM référencement) fait un état des lieux concis et clair sur le référencement en 2012, soulignant en particulier la prise en compte de plus en plus importante des signaux sociaux par les moteurs de recherche. Pour être visible sur le web, on le dit depuis longtemps et c’est d’autant plus vrai aujourd’hui : il faut créer du contenu pertinent et qui pourra être repris par les utilisateurs. « Le contenu est roi, les liens viendront (presque) tous seuls », nous dit David. Et il faut bien sûr chercher à « inscrire sa marque dans le temps, plutôt qu’à court terme ». Très bonne présentation.

« Le rôle du digital : générer et valoriser l’engagement »

Solofo Rafeno (AFM Téléthon) nous démontre l’intérêt d’utiliser les nouveaux supports de communication dans la collecte de dons : un retour d’expérience intéressant, où l’accent est mis sur la valorisation. Les réseaux sociaux génèrent de l’engagement, la valorisation génère de l’engagement, et l’engagement est « communicatif » ! Même si cela ne génère pas de dons immédiats, il faut valoriser sa communauté pour développer son réseau d’engagement. Exemple d’application : le Défithon.

« Connecter les écrans et faire de la TV un media horizontal et conversationnel »

Myriam L’Aouffir explique comment les chaînes de France Télévisions prennent en compte les nouvelles habitudes des consommateurs. Engager la conversation sur Twitter, recruter les participants d’une émission sur Facebook, partager les commentaires en ligne sur l’écran de la télévision… De nombreux outils sont à disposition pour aller plus loin dans la social TV. Intéressant !

« La réputation ne se calcule pas, elle dépend du contexte et des perceptions »

Camille Alloing donne une conférence toute aussi riche et intéressante que son blog CaddE Réputation. La réputation est une « forme d’évaluation construite à partir d’opinions ». Constat primordial qui fait qu’une réputation n’est pas si simple à évaluer : « tout le monde n’a pas les mêmes critères ». La prise en compte du contexte est nécessaire pour interpréter les perceptions, sentiments – qui ne se limitent pas à la vision binaire positif/négatif. Camille rappelle également que les avis négatifs peuvent être un levier pour l’achat.

« La curation, est-ce vraiment de la merde ? »

L'ErepDay, ce n'est pas de la merde :-)

L’ErepDay, ce n’est pas de la merde 🙂

Le fight entre Salah Benzakour et Frédéric Martinet est bien organisé : cinq questions sont posées, chacun a deux minutes pour y répondre. Le débat est surtout orienté sur la valeur ajoutée que peut apporter ou non la curation. Salah pense que la curation comme il l’entend (identification, contextualisation et publication de contenu) apporte une valeur ajoutée à une audience donnée. Frédéric n’est pas d’accord car les partages automatiques et qui ne valorisent pas l’auteur sont une perte de temps et n’ont pas d’intérêt. Mais Salah rejoint son interlocuteur sur ce point : copier-coller, ce n’est pas de la curation. Choisir un article de qualité et l’éditorialiser, oui. La curation est une technique qu’il faut savoir bien utiliser pour apporter de la valeur ajoutée à son audience. Finalement, les deux fighteurs n’ont peut-être pas la même définition ou le même usage de la « curation »… Salah conclut : « la curation, ce n’est pas de la merde, sauf certains usages de certaines plateformes ». Tout est dit. 🙂

On a aussi aimé l’interview d’Eric Dupin (Presse Citron), qui rappelle qu’il ne faut « pas écrire pour les moteurs de recherche, sinon ça n’a plus aucun sens ». Et la présentation, par Gregory Pouy, de Pinterest : un outil viral, très facile d’utilisation et tout à fait adapté aux tendances actuelles (« les gens consomment de l’image »). Mais aussi les autres interviews et conférences, le concours de start up, la table ronde des community managers, etc, etc. ! Merci encore à Blueboat pour l’organisation de cette journée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu