La thématique de l’optimisation des contenus revient souvent. Forcément, c’est un peu au cœur de notre métier. Mais d’abord, on va aller encore plus loin et parler de contenus exclusivement SEO. Est-ce vraiment pertinent ? Les moteurs de recherche veulent du contenu, oui, mais lequel ?

Écrire un contenu SEO, juste SEO

Et puis quoi encore ? Non, le contenu doit toujours être à destination des internautes, de la cible du site ou de l’entreprise. Il doit être « SEO friendly », bien sûr, mais si vous pensez un contenu seulement comme un moyen de référencer le site ou d’obtenir un lien… c’est qu’il n’a pas de véritable raison d’être pour le destinataire final : le lecteur. La première étape dans la création de contenu, c’est d’imaginer des pages qui ont un sens, puis de les optimiser.

contenus_seo_1

Un article de Keeg qu’on a vu tweeté et retweeté évoque certaines méthodes pour générer du contenu SEO. La rédactrice web que je suis reste perplexe. Ça parle de générer du contenu pour les robots, et non pour les internautes. Mais Internet, c’est pour qui ? A qui est-ce utile ? Aux robots ? De plus, les descriptions éditées sur les annuaires, par exemple, sont quand même publiées. Par définition, elles peuvent être lues par des vrais êtres humains. Si un internaute tombe sur une présentation de votre entreprise en mauvais français, que faites-vous de votre image ? Où sont la richesse et la diversité d’information au milieu de tout ce content spinning* ? *Technique qui permet de réécrire un texte plusieurs fois de manière automatique, pour éviter le contenu dupliqué.

La rédaction de contenu ne doit pas être automatisée, à mon sens. Elle ne doit pas être uniquement SEO. « Viser un positionnement optimum en n’écrivant que pour les moteurs est une erreur », dixit Philippe Le Mesle. Et il a raison.

Bien entendu, il faut distinguer 2 choses :

  • Les pages de contenu du site, pour lesquelles j’imagine que tout le monde est d’accord : le contenu doit être rédigé en fonction de 2 cibles, les internautes et les moteurs.
  • Les contenus extérieurs au site qui ne servent soi-disant qu’au référencement (annuaires et compagnie). J’ai quand même envie de dire que sur Internet, les objectifs de communication ne doivent pas être négligés, même si on fait du référencement, surtout si on fait du référencement.

Un contenu utile et SEO, les deux

Je suis donc en train de dire que chaque contenu publié autour d’un site doit être vraiment rédigé, sans techniques ni outils particuliers. Pour revenir à l’article de Keeg, la « traduction bourrin », ça doit quand même prendre du temps non ? Autant consacrer ce temps à rédiger un nouveau contenu vraiment unique. Les rédacteurs web sont là pour ça :). Je l’admets, l’inscription dans les annuaires ou la publication de plusieurs communiqués de presse peut être fastidieuse. Difficile de parler de la même chose de 50 manières différentes. Mais si on veut un contenu unique et de qualité… !

Les moteurs de recherche veulent du contenu, mais pas n’importe lequel. Comme le dit Google lui-même,  « concevez un site utile et riche en informations ». Si c’est indispensable pour les contenus d’un site, pourquoi ce ne serait pas valable aussi pour tous les autres contenus (communiqués de presse, etc.) ?

La semaine prochaine, on verra comment optimiser les pages de son site pour le référencement.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu