On peut lire des recommandations au sujet de l’optimisation de la balise title sur plusieurs blogs, comme sur Web me I’m famous récemment.

La balise title est cruciale pour le référencement. C’est la base, le premier élément à optimiser dans un site. À Redactio, nous rédigeons les balises title et meta description pour les pages web de nos clients, selon la collaboration mise en place avec l’agence web ou de référencement. Voilà, très rapidement, comment nous voyons les choses.

Viser 60 caractères ou à peine plus, tester et ajuster.Une limite de caractères pas si évidente

La balise title doit compter plus ou moins 60 caractères. Ce n’est pas « ni plus, ni moins », c’est environ. Cela dépend. Certaines balises du site de Redactio sont affichées en entier sur Google avec 66 ou 68 caractères. D’autres sont à peine plus longues et sont coupées à 63, 59 voire 57 caractères. Il faut tester.
Si le title est trop court, on peut en profiter pour ajouter un mot-clé pertinent. S’il est trop long, c’est dommage car il est coupé sur les pages de résultats. Esthétiquement, cela fait moins pro. Mais s’il ne s’affiche pas, le mot-clé de trop est quand même pris en compte par les moteurs. Autant en profiter pour y mettre le nom de l’entreprise ou une géolocalisation, non ?

Choix des mots-clés et équilibre communication/SEO

Même si une proportion relativement importante d’internautes ne connait pas la balise title, elle ne doit pas être que « SEO ». Il s’agit d’informer sur le contenu de la page, d’abord. Pour peu que l’internaute ait plusieurs onglets ouverts, c’est pratique. Mais comme d’habitude, l’un ne va pas sans l’autre. Le début du title peut reprendre le H1 de la page, avec un choix de mots-clés judicieux pour informer à la fois les humains et les robots.

Reprendre le contenu du H1 ou des variantes ? Les mêmes mots-clés dans un autre ordre ? Tout dépend de la stratégie. J’aurai tendance à insister sur une expression clé phare si elle est concurrentielle et très importante. Sinon, vive la richesse sémantique !

« 3 mots-clés maximum » par title ? Certaines règles sont bien strictes. Cela dépend de la longueur des mots-clés, non ?

A chaque page sa balise title

Chaque page est différente et a donc droit à une balise title spécifique. Dans l’article de Web me I’m famous mentionné ci-dessus, Florian évoque le cas où deux pages se ressemblent. Effectivement, là, ce n’est plus un problème de title mais d’architecture de l’information. Normalement, il n’y a aucune difficulté à concevoir une balise title unique par page.

Optimiser ses balises title : conclusion

Le plus gros du travail est de choisir les mots-clés de la page à mettre en avant dans la balise title. Des mots-clés précis et clair, qui caractérisent au mieux le contenu de la page, et qui sont recherchés par les internautes. Après, il faut jouer avec la contrainte longueur. Et enfin, soigner la forme et la présentation. Plutôt qu’une suite de mots-clés, prévoir plusieurs catégories d’informations séparées par un tiret ou séparateur vertical. C’est là aussi que l’on équilibre communication et SEO.

Les 3 qualités d’une balise meta description (Redactio)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu