Je suis tombée sur un énième panorama des réponses de clients aux graphistes et me suis dit qu’il y avait beaucoup de subjectivité dans les travaux créatifs, que ce soit du webdesign ou même de la rédaction de contenus. On m’a déjà dit « je n’aime pas », ou « ça ne va pas »… mais ensuite ? Comment améliorer le rendu en ne se basant que sur un argument subjectif ?

Que fait-on de la subjectivité ?

Avoir les idées trop arrêtées peut ralentir votre projet © Enver Uçarer

Par ailleurs, quand je donne des cours ou des formations de rédaction web, nous sommes souvent amenés à échanger avec les étudiants à propos de nos ressentis ou impressions. Nous allons donc au delà des bonnes pratiques théoriques que je leur transmets, et je trouve cela très intéressant.

Voici quelques conseils pour vous, concepteur, designer ou rédacteur, et pour vous qui faites appel aux services d’un « créatif ».

Vous êtes prestataire : 3 conseils pour répondre aux attentes de votre client

1- Ne vous offusquez pas : ce n’est pas parce que le client « n’aime pas » que vous faites un mauvais travail. Ayez confiance en vous, et faites toujours au mieux pour satisfaire votre client – dans les limites du cadre fixé par le contrat : il ne s’agit pas de lui donner les deux bras quand il a payé pour un petit doigt.

2- Observez les faits. J’ai déjà eu des retours du genre « il faut tout réécrire », ou « il y a énormément de modifications », pour quelques phrases barrés et deux ou trois corrections vite exécutées. Donc attendons de voir ce qu’il en est réellement avant de s’enflammer. ☺

3- Laissez de côté vos goûts personnels. Votre objectif est de répondre au cahier des charges de votre client, que vous adhériez à son projet ou non. Forcément, on va voir votre « patte » dans le rendu mais vous travaillez pour le compte d’une entreprise et devez répondre à son besoin, et surtout, aux besoins de ses utilisateurs finaux. Choisissez donc telle couleur ou tel style de rédaction, non parce que c’est votre préféré(e), mais parce que c’est le choix qui colle le mieux avec le message à faire passer.

Vous êtes client : 3 conseils pour bien réagir face à votre prestataire

1- Soyez précis : que voulez-vous modifier ? Pour aller dans quel sens ? Exprimez clairement vos retours afin que votre prestataire puisse bien les comprendre et réaliser une deuxième version au plus proche de vos attentes.

2- Mettez de l’eau dans votre vin par rapport à vos goûts personnels. Il n’est pas forcément question d’aimer ou pas, il faut que vos contenus et votre communication soient efficaces. Si vous n’aimez pas un mot mais que c’est le mot juste, on va devoir l’utiliser… Si vous n’aimez pas la couleur choisie pour le logo, écoutez d’abord les arguments de votre prestataire avant de vouloir tout de suite et absolument en changer.

3- Faites confiance à l’expertise et à l’expérience de votre prestataire. Même si vous avez votre point de vue, vous avez en face de vous un spécialiste sur le sujet. Confiez à votre prestataire toutes les indications précises dont il a besoin, mais donnez-lui aussi la liberté de les traduire de la façon la plus pertinente à ses yeux.
En bref, que fait-on de la subjectivité ? On l’accepte, on l’exprime, on l’analyse, mais on apprend aussi à prendre du recul et à la mettre au second plan ! Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu