Loin de moi l’idée selon laquelle les rédacteurs web sont de grands bavards. Ils ne sont pas là pour raconter leur vie, ni pour argumenter en 100 000 caractères. Ils doivent écrire simplement et efficacement : les mots en trop, ils les enlèvent.

Principe n°1 : dire l’essentiel

Une des grandes règles de la rédaction web est d’écrire concis, d’aller à l’essentiel. On passe peut-être plus de temps à effacer des lignes qu’à rajouter des mots par-ci par-là pour combler. Mais une écriture concise n’est pas liée à un nombre de caractères. Il s’agit d’avoir une vision globale de la page : une architecture du contenu compréhensible pour que les choses soit claires : que doit-on dire, où, comment…?

On n’est pas sur un site Internet pour blablater. Philosophie et rédaction web, ça ne colle pas trop. Les anecdotes personnelles et les jugements de valeur, dans un projet client, c’est hors de question.

Principe n°2 : commencer par dire l’essentiel

On est d’accord, il faut aller à l’essentiel. Mais surtout, il faut dire l’essentiel en premier. C’est dur, mais il faut penser que les internautes ne liront pas jusqu’au bout. Qu’ont-ils envie de savoir en premier lieu ?

C’est le principe de la pyramide inversée dont on aura l’occasion de reparler. En version simplifiée, voilà ce que ça donne :

Pourquoi un tel principe ? Parce que les internautes, comme vous et moi, ont une habitude très difficile à changer : ils lisent de haut en bas. D’ailleurs merci à vous, lecteurs, d’être arrivés jusqu’ici. 🙂

Donc, nous lisons de haut en bas, et dès l’accroche nous savons si nous avons envie de poursuivre notre lecture ou pas. Peu de gens ont envie de lire des informations hors-sujets, surtout s’ils cherchent quelque chose de précis. Le rédacteur doit trier, raccourcir… tout faire pour que ses phrases soient directes et dans le vif du sujet.

Conclusion : le rédacteur web doit parfois se taire

Le rédacteur web ne peut pas se permettre de trop parler. Attention, qu’on se comprenne : être direct n’empêche pas toute forme de jolies tournures, d’adjectifs bien placés, etc. Mais il faut sans cesse se demander si ce que l’on écrit sera utile. Ce qui ne sert à rien, on le tait. Le rédacteur web évite les redondances et délivre un message efficace, orienté communication et marketing. La communication écrite a ça de positif : on a le temps de peser nos mots, et d’effacer ceux qui pèsent trop lourds.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Vous devez accepter les conditions pour continuer

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Menu